Le soja

Un ingrédient prometteur

soja-content-6
Qu’est-ce que le soja ?

Le soja est une plante de la famille des légumineuses. Elle est originaire d’Asie où elle est cultivée depuis plusieurs millénaires. Le saviez-vous ? Il ne faut pas confondre la plante de soja avec les « pousses de soja » utilisées dans la cuisine asiatique et qui sont en réalité des pousses de haricot Mungo.

De la culture du soja à la fabrication de nos desserts

Le soja que nous utilisons est 100 % français. Il est cultivé dans le Sud-Ouest de la France et est issu d’une filière contrôlée et garantie sans OGM. Cette garantie est assurée par un organisme certificateur indépendant : Bureau Veritas. Chaque année, les graines de soja sont récoltées au mois de septembre et octobre. Une fois les graines récoltées, elles sont broyées et mélangées à de l’eau selon un procédé bien spécifique pour obtenir du jus de soja, également appelé Tonyu. Le Tonyu est ensuite fermenté ou utilisé tel quel suivant les recettes. Il est enfin mélangé avec les autres ingrédients : morceaux de fruits, chocolat, etc.

Le soja et la nutrition

Le soja offre une véritable alternative végétale en termes d’apports de nutriments tels que les protéines et les lipides.
- Le soja est une source importante de protéines. Les protéines contribuent à une ossature normale dans le cadre d’une alimentation équilibrée .
- Les lipides apportés par le soja sont pauvres en acides gras saturés. Dans le cadre d’une alimentation équilibrée, la réduction de la consommation de graisses saturées contribue au maintien d’une cholestérolémie normale. Enfin, le soja ne contient pas de lactose. Les spécialités au soja peuvent donc être facilement digérées par les personnes intolérantes au lactose.

Soja et environnement

La culture du soja a un faible impact environnemental. Contrairement aux céréales, les légumineuses comme le soja sont capables de fixer l’azote de l’air. Cette particularité réduit considérablement les besoins en engrais azotées. De plus, la culture du soja en rotation avec d’autres variétés permet de réduire le besoins en pesticides. La culture du soja permet ainsi de préserver la fertilité des sols et la pureté des eaux souterraines. La culture du soja a aussi un moindre impact sur l’environnement que l’élevage en ce qui concerne la production de protéines. A titre indicatif, on estime que la surface agricole nécessaire pour produire 1 kg de protéines de soja est 45 fois moins importante que pour produire 1 kg de viande de bœuf (ENSA – Organisation européenne des fabricants de produits à base de soja).