Maintenant, vous savez comment prendre soin
de votre capital cérébral et de votre vision avec le DHA*.

* Le DHA contribue au fonctionnement normal du cerveau et au maintien d’une vision normale pour une consommation de 250 mg/jour, dans le cadre d’une alimentation variée et équilibrée.

OÙ TROUVER LE DHA ?

Facile, l’alimentation est notre principale source de DHA

Le DHA est une matière rare et précieuse : peu produite par le corps et peu présente dans les routines alimentaires quotidiennes, sa consommation est trop souvent en déficit. Et pourtant, alors que les sources alimentaires de DHA sont limitées, il est simple de les introduire dans l’alimentation. Pour cela encore faut-il savoir où les trouver.

PRÉSENT DANS LES PRODUITS D’ORIGINE ANIMALE, MAIS PAS QUE.

ou-trouver-pic-1Les grand-mères avaient bien raison de faire avaler une cuillère d’huile de foie de morue le matin à leurs petits-enfants. Sans le savoir, elles contribuaient à leur procurer le DHA dont ils avaient besoin ! Heureusement, pas la peine de boire de l’huile de foie de morue tous les jours pour faire le plein. Le DHA se trouve dans les poissons gras (maquereau, sardine, hareng, saumon, truite, etc.) qui en sont naturellement riches. Par exemple, une petite tranche de saumon fumé (25 g) ou encore une portion de sardine (100 g) permet de couvrir les besoins journaliers en DHA. Le DHA se trouve aussi un peu dans les œufs et la volaille, mais en comparaison avec le maquereau, un œuf en contient 40 fois moins1. Pour ceux qui n’aiment pas le poisson ou ne souhaitent pas en consommer, des alternatives existent aussi.

LES MICROALGUES : NI ANIMAL, NI VEGETAL

Les microalgues sont des organismes microscopiques, à l’origine de la vie sur terre, qui vivent en eau libre, aussi bien dans le fond qu’à la surface. On les appelle également
« phytoplancton », il en existe des milliers d’espèces. Elles suscitent aujourd’hui un vif intérêt chez les chercheurs et les industriels, tant le champ de leurs applications est varié. Elles permettent de relever les défis alimentaires actuels.

L’HUILE DE MICROALGUES, A TENEUR ELEVEE EN DHA

Une microalgue particulière, Schizochytrium sp, suscite un vif intérêt pour ses vertus nutritionnelles. En effet, l’huile extraite de cette microalgue contient 32 % de DHA, soit une teneur trois fois supérieure à celle d’une huile de poisson classique.  Elle a aussi l’avantage de convenir au plus grand nombre, et notamment aux végétariens. Les produits alimentaires de consommation courante composés de cette huile constituent donc un excellent moyen de satisfaire une partie des besoins en DHA.

1 ANSES – Table CIQUAL (2013, mise à jour 2014)